Elle surprend son mari avec une autre, mais quand il s'explique, on a du mal à lui en vouloir

Elle surprend son mari avec une autre, mais quand il s'explique, on a du mal à lui en vouloir

Une relation, elle se vit à deux, après un certain temps la passion s'échappe et si on n’est pas clairvoyant, on perd le fil de notre amour. Il faut toujours raviver la flamme de notre amour, en faisant plaisir à l'être aimé, accepter ses défauts, éviter de tomber dans la routine.
Voici, une histoire qui aidera sans doute beaucoup de couples à réfléchir, mais aussi peut être de là jaillira une solution.
Une femme rentre tôt chez elle et trouve son mari dans leur chambre en train de faire l’amour avec une jeune Femme belle et S E X Y. ? Espèce de porc ! Comment peux-tu me faire ça à moi, ton épouse fidèle, la mère de tes enfants ! Je quitte Cette maison, je demande le divorce !
– Attends, attends une minute ! Avant de partir, laisse-moi au moins te Raconter ce qui s’est passé.
– OK, mais c’est la dernière chose que j’entendrai de toi.
Le mari commence alors à raconter son histoire.
– Je rentrais à la maison en voiture et cette jeune femme faisait du stop. – Je la vis si désemparée que je m’arrêtais et la fis monter. Elle était jolie Mais sale et en guenilles. Elle m’expliqua qu’elle n’avait pas mangé Depuis 3 jours… Très ému, je l’amenai à la maison et réchauffai les raviolis que j’avais préparés pour toi la veille au soir et que tu n’avais pas voulu manger parce que tu as peur de grossir; la pauvre petite les a pratiquement dévorés.
Comme elle était très sale, je lui ai proposé de prendre une douche…
Pendant qu’elle se douchait j’ai pris ses vêtements pleins de trous, je les ai jetés et je lui ai donné un jean que tu avais depuis quelques années et que tu ne peux plus porter parce qu’il est trop juste. Je lui ai également donné le chemisier que je t’ai offert à l’occasion de ton anniversaire et que tu ne portes pas parce que je n’ai pas bon goût. Je lui Ai donné le pull que ma sœur t’a offert à Noël et que tu ne porteras pas juste pour embêter ma sœur.
Je lui ai également donné les bottes que tu as achetées dans une boutique de luxe et que tu n’as plus jamais portées après avoir vu ta collègue porter les mêmes. La jeune femme m’était très reconnaissante et je la raccompagnais à la Porte. …
L’histoire aurait dû s’arrêter   Mais elle se retourna alors vers Moi les yeux plein de larmes et me demanda :
– Vous n’avez rien d’autre que votre femme n’utilise pas ?