Un oiseau brise le pare-brise d'un avion et frappe violemment le pilote au visage, ce dernier évite de justesse le crash

Un oiseau brise le pare-brise d'un avion et frappe violemment le pilote au visage, ce dernier évite de justesse le crash


Insolite : les faits sont survenus aux Etats-Unis particuliérement au Texas, un pilote a eu une peur bleue, on peut même dire qu'il a eu la frayeur de sa vie : un oiseau a traversé son pare-brise et l'a frappé violemment au visage. Ce dernier a eu un réflexe surhumain pour avoir échappé à l'oiseau, pour ainsi atterrir sans trop de dommages.
Il a su garder son calme dans pareille situation. Il a fait preuve de sang-froid dans cette malheureuse circonstance. Et pourtant, il y avait de quoi paniquer.
La scène s'est produite Au Texas... « Le pilote d'un petit avion type Cessna a été forcé d'atterrir en urgence, après qu'un oiseau a traversé la vitre de son cockpit et l'a frappé au visage. Le pilote a réussi à atterrir en toute sécurité à l'aéroport Crochets. Un porte-parole du ministère de la Sécurité publique indiquait cependant ne pas savoir si l'une des deux personnes à bord avait besoin ou non de soins médicaux »

Toujours, d'après le média abc13.com « un élève pilote et un instructeur de vol ont pris place à bord d'un petit avion, et ont décollé de l'aéroport de Hooks, près du lac Conroe. Alors que l'avion était à environ 13 miles de sa destination, une nuée d'oiseaux a surgi sur leur chemin. Soudain, l'un des volatiles s'est séparé du groupe, fonçant tout droit sur le pare-brise. Il a percuté le pilote au visage, est sorti par la fenêtre de droite, avant de s'écraser sur l'aile de l'avion »

Des oiseaux… mais surtout des cerfs

Le dernier accident en date a eu lieu en octobre 2015, et a causé environ 2.600 dollars de dommage. D'ailleurs… Si la plupart des incidents étaient dus à des oiseaux, deux avions ont frappé des cerfs lors des atterrissages. Il faut noter que ce type d'accident est plutôt rare, ne survient pas tout le temps. Donc d'après le rapport de l'administration de l'aviation fédérale, 15 chocs entre des animaux et des avions ont été signalés en 10 ans, que ce soit à l'atterrissage ou au décollage de l'aéroport de Hooks.
Heureusement, il y a eu plus de peur que de mal et surtout bravo au pilote d'avoir gardé la tête froide face à un tel choc.